31 octobre 2022

Jour 3: le tapis roulant

L’entrée d’aujourd’hui ne sera pas très longue parce que je reviens de passer l’Halloween avec mon plus jeune, ajoutant un bon 1000 pas aux 25 minutes de tapis roulant de cet après-midi. 

Oui, je me suis botté le cul je suis allé faire du tapis roulant cet après-midi. J’ai un peu reconfiguré mon sous-sol pour que la télé puisse faire face au tapis et j’ai écouté un épisode de Sandman. Je m’étais donné un objectif de 20 minutes mais j’ai poussé ça à 25. Marche lente, faut pas se brûler et garder ça le fun. Aussi, si je me pousse trop, je vais avoir mal au dos et aux jambes. 

On dit toujours que le plus difficile c’est de commencer, j’ai l’impression que c’est plus de ne pas arrêter qui sera tough mais faut garder les yeux sur la récompense. Vivre plus longtemps. 

Ah oui! Aujourd’hui, je l’ai un peu échappé sur la bouffe. C’est quand je suis en congé que c’est le moins évident. Une chose à la fois mais va falloir que je garde un œil là-dessus. 

30 octobre 2022

Jour 2 : bouger plus que d'habitude

Bon. 2 textes en 2 jours, bonne moyenne.

J'ai pas nécessairement envie d'écrire beaucoup mais je vais commencer en remerciant tous ceux qui m'ont envoyé un petit mot. Ça fait vraiment chaud au cœur et ça me fait sincèrement réaliser que je ne suis pas seul à me sentir comme je le suis. Un jour, je vous livrerai quelques témoignages que j'ai reçu durant les dernières 24 heures. Ça me touche. Beaucoup.

Cela étant dit, l'autre chose qui me frappe, c'est à quel point tout le monde a son truc magique. Un livre. Un spécialiste. Une diète. Un exercice révolutionnaire. Le jeûne intermittent. Kéto. Paléo. 

Merci à tous mais non merci. Je pense être capable, du moins en commençant, de me limiter dans mes excès et ma paresse. Je ne mange pas mal, je mange trop. Je ne bouge pas mal, je bouge trop peu. Je dois réapprivoiser ce qu'est une portion. Ce qu'est une assiette normale. How much is too much? Quoi manger, quand manger, comment manger. C'est mes habitudes de vie que je dois changer, pas ma diète complète. C'est d'ailleurs la même chose pour l'exercice; non je n'irais pas m'entraîner en salle. Mon cardio est aussi mauvais que le remake de Pinocchio avec Tom Hanks alors faut que je parte de quelque part. J'ai un tapis roulant installé dans le sous-sol, je vais commencer par marcher. Je marcherais probablement comme il faut dehors et tant que l'estie d'hiver n'est pas installé, ça se fait d'écouter un podcast en marchant 20-25 minutes. Quand il fera plus froid, tapis roulant en écoutant la télé.

Ça se fait. Si Barack Obama, le phoquing ex-président des États-Unis, probablement une des personnes les plus occupées de la Terre, prenait du temps chaque jour dans son horaire pour un peu de course, j'ai zéro excuse. 

P.S. Aujourd'hui, j'ai pas couru mais j'ai participé à une activité promo avec le FM93. J'ai quand même marché 2200 pas de plus que d'habitude. C'est 40%, c'est pas rien

29 octobre 2022

Jour 1: Le jour où j'ai admis que j'avais un problème

Si tu ne me connais pas, je m'appelle François Jacques, animateur et journaliste au FM3 à Québec. J'ai toujours eu une ossature lourde, comme le dit Eric Cartman. Ça faisait mon charme. Une certaine bonhomie, une shape contre laquelle on veut se serrer. Le «Dad Bod».

Seulement, un jour, le Dad Bod c'est ben beau mais c'est pas super pour la santé. La genèse de ma réflexion s'est amorcée quand je suis tombé coup sur coup sur un épisode de Dr Phil, ma balance à 320 lbs et Clerks III dont voici le résumé:

Je suis essouflé à attacher mes lacets.

J'ai lancé l'idée de ce blog en ondes le 29 octobre dernier (2022, au cas où tu tombes sur ce texte dans 17 ans...) et je ne sais pas vraiment ce que je vais en faire mais ça va être un exutoire de mes journées. Un texte par jour? Un par semaine? Je ne sais pas mais j'aimerais idéalement que ça puisse être une source d'inspiration pour d'autres qui se sentent comme je me sens aujourd'hui; honteux, mal, apeuré. 

Honteux parce qu'une relation malsaine avec la nourriture affublé d'une paresse physique hors du commun, c'est pas jojo et ça fait pas des histoires pour faire lever le party à Noël

Mal parce que je sais que c'est pas arrivé malgré mes efforts. C'est arrivé à cause de ma négligence.

Apeuré parce qu'à 43 ans, je réalise que j'aimerais voir mes enfants grandir sans l'épée de Damoclès d'une attaque cardiaque au-dessus de ma tête. J'aimerais être présent pour la mariage de ma plus grande. J'aimerais voir le bal des finissants de mon plus jeune. J'aimerais connaître mes petits-enfants si j'en ai un jour. 

Je me lance le défi de perdre 100 livres en 18 mois. 

Si je peux le faire, je pourrai dire que ce sera le plus gros accomplissement de ma vie après la naissance de mes enfants. Pis encore là, c'est pas moi qui ai poussé. 

Jour 31: Premier mur

  Il aura duré une semaine mais j'ai eu beaucoup de misère la semaine dernière au niveau de la motivation. « On ne veut pas des excuses,...